MENU

Comments (2) BOOST FILMS, S'INSPIRER, VIVRE

le sens de la vie 2 : arrête de toujours attendre !

elena-shumilova-femme-assise-sur-ses-valises-au-bord-dune-route    crédit photo Elena Shumilova

 

J’écris ce deuxième article sur le sens de la vie en commentant le film MANGE, PRIE, AIME tiré du livre du même titre de Elizabeth Gilbert.

A travers ce film agréable et facile d’abord que je vous recommande, nous pouvons nous inspirer d’une réflexion sur le sens de la Vie, sur le sens que nous mettons dans notre Vie et comment nous nous mettons en action ou pas pour trouver sens ou profondeur dans qui nous sommes. Et cela en construction positive.

« Arrête de toujours attendre ! » a été le déclencheur pour l’héroïne pour se mettre en action. La raison, la motivation, le sens réel de sa présence ici bas pour être sûre de ne pas vivre à côté de sa vie mais pleinement à l’intérieur de sa vie, celle qui l’anime à l’intérieur d’elle-même, ses rêves, ses envies, sa soif de vibration et d’intensité… L’héroïne est féminine, elle s’adapte cependant aussi bien à la gente masculine.

 

PHASE DE BILAN : SOUFFRANCE

La première phase est délicate, c’est la remise en question, la période la plus inconfortable, celle du bilan qui te fait dire que tu n’es pas sur la bonne voie de toi-même. Pourtant, tu as tout ce dont tu avais désiré, un mari, une maison, un super job …

Elle quitte son mari, sa maison, :

« j’avais activement participé à la construction de chaque étage de cette vie. Alors pourquoi ne me retrouvais-je nulle part ? »

«  il m’était impossible de rester mais plus encore de partir. Je ne voulais faire souffrir personne. »

PHASE DE TRANSITION : L’INCONFORT

Liz rencontre un autre homme, David,  tombe amoureuse de lui, cette nouvelle passion l’abîme plus encore, ils sont malheureux …

Arrête de toujours attendre ! Lui crie-t-il à un moment donné

Arrête de toujours attendre. Elisabeth attendait des autres pour être heureuse. Elle attendait le phénomène de l’extérieur vers l’intérieur …

Liz va voir sa meilleure amie :

« tu veux savoir ce que j’ai ressenti ce matin en me levant ?

Rien. Aucune passion, aucune ardeur, aucune flamme aucune Foi, absolument rien !

Cela me terrifie, c’est genre pire que la mort. Alors c’est cette personne que je vais être à partir de maintenant ? … Je ressens la nécessité de changer. »

 

PHASE ACTION : ITALIE

L’héroïne Liz part à la recherche non pas d’un sens de la vie mais d’une profondeur. Liz va entamer un voyage qui commence par l’Italie, pour trouver sous les gravats de son existence plus qu’un sens = une profondeur.

« Je ressens la nécessité de changer.

A une époque, j’avais un appétit de bonne bouffe, de vie mais en cours de route il s’est envolé. Je ne me suis jamais donné 15 jours de répit pour être enfin face à moi-même.

J’arrive plus à être ici. »

 

L’Italie et la découverte du Dolce Farniente « la douceur de ne rien faire » : Premier Lâcher prise de Liz.

Découverte  de la beauté de l’instant présent à travers l’art et un art de vivre, du plaisir de manger de bonnes choses, d’avoir des amis et profiter du temps qui passe, qui vit, qui bat de façon sereine et paisible.

Un ami italien de Liz :

« Les américains s’y connaissent en distraction mais ne connaissent rien au plaisir »

Avec la mondialisation, les européens sont entrés dans cette ère de la distraction pour oublier qu’ils ne sont pas heureux.

Jeu de mots lors d’un repas entre amis : chacun doit trouver le mot qui l’identifie. Arrive alors le tour de Liz :

  • « Enfant » : là j’étais bonne
  • « Epouse » : peut mieux faire
  • « P’tit ami » : peut mieux faire
  • « Mon mot c’est écrivain »
  • Oui, mais ça c’est ce que tu fais mais pas ce que tu es, non ?

Etonnement de Liz

Sa meilleure amie du moment vient à son secours et répond pour elle :

  • Peut-être que tu es une femme en quête de son mot ?

 8cdafb2923d279512fce78422a0df9db

PHASE PACIFICATION : L’INDE

Liz a fait le tour de ce qu’elle cherchait en Italie. Elle part en Inde.

Nouvelle découverte, nouvelle couche plus profonde sous les gravats.

Méditation mais toujours ce passé qui revient à la charge. Nos actions passées qui remontent à la surface jusqu’au pardon. Le laisser passer. Arrêter d’être en colère contre soi-même.

Un nouvel ami de Liz tente de l’aider à comprendre ce qu’il y a à ressentir et non à comprendre :

«  la pièce de méditation se trouve à l’intérieur de toi. C’est ça que tu dois décorer.

Choisis tes pensées de la même façon que tu choisis tes vêtements tous les matins.

Tu viens ici avec une obsession de contrôler ta vie, travaille sur ton esprit, il n’y a que ça que tu devrais essayer de contrôler.

Si tu n’arrives pas à être maitre de ton esprit, alors tu n’es pas sorti de l’auberge … »

 

PHASE RETOUR AU VRAI SOI AUTHENTIQUE :

Liz se rend à Bali.  Elle y retrouve un vieil homme sage qui devient son ami.

Elle fait l’apprentissage d’un équilibre. Elle fait une rencontre importante, l’homme avec qui elle pourrait vivre, authentique et vrai.

Les démons de Liz reprennent le dessus, Liz fuit ses émotions par peur de rompre le bel équilibre, a sérénité qu’elle enfin a trouvé. Elle a peur de ses émotions, de ses sentiments, de perdre la paix tant recherchée.

Elle décide de fuir jusqu’à ce que son ami, le vieil homme lui explique dans son jargon balinais :

« Liz … amour casse équilibre … mais amour essentiel pour vivre vie équilibrée »

Un déséquilibre pour vivre équilibré. Laisser aller son cœur et le suivre. Le cœur et non pas les échos de l’Ego. Se faire confiance et avancer.

 mange-prie-aime

  

Vous l’aurez deviné l’histoire finit bien. Liz trouve le bonheur, l’équilibre et l’amour.

Il n’est pas utile de voyager si loin, mais le récit est initiatique et est fait pour faire réfléchir sur les étapes de notre progression.

Le travail sur soi est long, et apporte autant de dépaysements intérieurs, surtout lorsqu’on a été enseveli sous une montagne de pressions sociales « fais pas ci, fais pas ça, tu dois être comme cela et non comme ceci … »

 

Bon voyage et n’oubliez pas, je peux être votre guide. Contactez moi.

Namasté

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

 

 

 

 

 

Vous avez aimé ? Partagez !Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestShare on Google+Share on Tumblr

2 Responses to le sens de la vie 2 : arrête de toujours attendre !

  1. Hans dit :

    Wow !
    Merci Nathalie !

  2. Nathalie dit :

    Avec plaisir, my Lord.
    Que les étapes de votre vie vous remplissent d’actions, de sens et d’équilibre …
    Objectif 2016 pour vous : Belle et heureuse année, à se ressourcer, à grandir, à projeter et VIVRE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *