MENU

BOOST FILMS
Category

2860

L’hypnose au coeur du corps – documentaire Iloz productions

BOOST FILMS, VIVRE

février 17, 2016

L’hypnose au cœur du corps est le premier opus d’une série de documentaires de grande qualité.

Le concept de cette série (Prévenir&Guérir) est de permettre au public une perception plus intelligente et compréhensive de ces thérapies nouvelles et qui sont complémentaires à l’accompagnement médical classique, psychiatre et psychologue.

« Mieux comprendre les coulisses de chaque pratique, mieux connaitre les praticiens, se défaire des idées reçues, c’est donner l’occasion au spectateur de pouvoir choisir en conscience s’il éprouve le besoin d’un accompagnement complémentaire vers le mieux-être. »

UntitledXX

la-cineaste-filme-les-therapies-alternatives

UntitledXX

Ce premier documentaire est  beau et teinté de délicatesse. La rencontre de deux êtres, qui se font confiance, une patiente et son thérapeute. Un tableau poétique et doux, respirant comme une liberté que l’on retrouve dans une douceur pastel. Un tableau lent comme le processus de guérison vers soi au rythme respecté d’une thérapie.

Ce documentaire est touchant, intelligent et sensible. Il  nous apprend que l’hypnose permet une relation à notre profondeur, bien accompagné le patient retrouve sa « reliance », notre alliance à nous-même.

Anne a la chevelure abondante et bouclée d’une sirène, le regard clair de l’océan, voilé par cette sorte de tristesse blottie dans un jardin secret.

Son parcours est émouvant, ce corps aimant désaimé, ce corps désaimé qui cherche à être aimé mais il ne sait pourquoi. Parce que ce corps, dans son amour pour Anne s’est transformé en carapace pour la protéger de ses blessures qui l’ont tant fragilisée.

UntitledXX

hypnose-proj-7

Anne Sarkissian et Steves Doupeux

UntitledXX

Anne la sirène, fait alors appel à Steves. Une sorte de géant rassurant.  Le regard profond et sombre. Une voix de stentor et une attention profonde à la souffrance d’ Anne. La sirène bouscule le géant.

Si Steves aide Anne à avancer vers sa vraie vie et son cheminement, Anne va aider à sa façon Steves à progresser dans sa pratique,  le mettant hors de sa zone de confort et agrandissant le terrain favorable au renforcement de la confiance en soi.

Les expériences que nous partagent Anne et Steves sont le reflet de cette progression de soi où chacun peut se reconnaitre.

Le documentaire est ponctué d’ interviews très intéressantes  et laisse la parole et un regard éclairé des professionnels de l’hypnose sur les bénéfices de cette thérapie,  bien loin du show spectaculaire et sensationnel mis en scène pour un besoin du Divertissement.

Prévenir&Guérir, ce sont 12 documentaires grâce auxquels nous pourrons découvrir le monde fascinant de celles et ceux qui explorent avec conviction et passion de nouvelles méthodes pour améliorer le bien-être et la santé, cherchent à aider, soulager, accompagner et faire avancer chaque être humain dans la compréhension de sa complexité, ses espoirs et ses souffrances.

Prochaine projection du film : 19 mars 2016 à Angers

Renseignements sur :  http://www.prevenir-et-guerir.eu

Bande annonce du film

UntitledXX

IMG_1705

Ma rencontre avec Anne et Steves à l’occasion de l’interview pour mon émission « Booste ta vie, agis » pour Radio Bien-être http://www.radiobienetre.com

Read article

1182

Pourquoi regarder le film HUMAN de Yann Arthus-Bertrand donne « la patate »

BOOST FILMS, S'INSPIRER

octobre 17, 2015

images

Quel est le sens à notre condition humaine ?

Quel est le sens de naître « être humain » ?

Comment être humain pour un monde à remplir de sens ?

Untitled5

Il n’est jamais trop tard pour parler de choses biens et essentielles.

Je n’ai pas navigué sur la sortie du film « Human », j’ai eu besoin de le voir au moins trois frois avant de vous en parler.

Sans doute l’avez-vous déjà vu ?

Alors, je ne peux que vous engager à le regarder une autre fois, plusieurs fois.

Ce film documentaire a la particularité d’être simple, beau, sobre et presque minimaliste. Les portraits d’hommes et de femmes de tous continents sont  touchants, poignants. Quelques soient nos origines, les émotions que nous traversons dans nos quotidiens sont universels.

Points forts de ce documentaire :

  • Les témoignages qui dans leur simplicité résonnent dans notre conscience humaine universelle. C’est notre intelligence du cœur qui est sollicitée dans l’immédiat.
  • Les prises de vue photographiques sublimes de Yann Arthus-Bertrand
  • La musique d’Armand Amar

human-e1442232316857

L’histoire du film

 Suite à couper le souffle de « Home », qui montrait la terre vue du ciel, « Human » est fondée sur les valeurs des Nations Unies, et plus particulièrement sur les Objectifs du Millénaire pour le développement. Tourné sur trois ans, le film soutenu par la Fondation Bettencourt Schueller et de la Fondation GoodPlanet dure trois heures.
Il raconte les histoires collectives de 2 000 hommes et femmes dans 60 pays. A travers ces différents portraits, il présente leurs perspectives sur la façon dont nous, les 7 milliards d’être humains, pouvons bien vivre ensemble. Les images aériennes magnifiques et poétiques invitent également à la remise en question et à la critique de la vie de notre espèce sur la terre et notre avenir commun.
Untitled5

J’écris cet article tout en écoutant les œuvres musicales d’ Armand Amar qui doit a une composition profonde, douce et mélancolique, elle-même étant une sorte d’interrogation ou d’étonnement à constater que l’humanité prenne tant de temps à observer combien la vie serait belle à vivre si elle ouvrait les yeux sur l’essentiel.

Apprendre l’essentiel : c’est aussi le message de ce documentaire.

Yann Arthus-Bertrand met en avant « l’espèce humaine », l’être humain avec ses rêves, ses illusions, ses chagrins et ses révoltes face aux défis que certains humains posent aux autres humains comme les guerres, l’ignorance et la destruction.

Yann Arthus-Bertrand y voit :

« comme un écologie plus amoureuse qui donne envie de changer », qui donne envie d’agir.

« Il s’agit d’une révolution spirituelle dans le sens éthique et moral : qu’est-ce que moi je peux faire, quel est le sens de ma vie, quel est le rôle d’un être humain ? »

Yann Arthus-Bertrand a trouvé son sens de la vie, de sa vie, celui d’être un artiste avide de partager ce qu’il voit et ce qu’il ressent et d’apporter sa pierre à rendre le monde meilleur ou éviter qu’il ne soit plus terrible ?

J’aime ce qu’il a répondu un jour aux journalistes :

« Dans le monde qui vient demain, les réfugiés seront encore plus nombreux, à cause des conflits ou parce que les changements climatiques seront encore plus forts qu’aujourd’hui. Il va falloir s’armer plus pour que les réponses apportées ne soient pas dans la dureté. Libération m’avait traité de « grande nunuche », mais je trouve que souhaiter « un monde bisounours » est plutôt une qualité. »

Ce film, loin de nous démoraliser, redonne la « patate » et foi en l’avenir. Il y a comme un « truc » qui se dégage lentement mais sûrement.
VOIR LE FILM :

 

Read article

1188

Valeur Coeur : « L’infinie puissance du coeur » de Baptist De Pape

BOOST FILMS, S'INSPIRER

septembre 13, 2015

infinie puissance du coeur

Projection Rennes le 22 juin 2015

lilou mace montage

avec Lilou Macé à La Mézière (Rennes)

C’est dans une salle bondée que j’ai vu la première fois ce magnifique film qui nous transporte d’une belle façon à l’intérieur de nous-même. La valeur Coeur, celle du courage, du combat contre la haine et la lâcheté, de la générosité, de la compassion, du pardon, de l’amour inconditionnel, imprègne totalement ce film documentaire. Savoir faire avec coeur. Les intervenants sont nombreux et de qualité, les histoires réelles et vécues du fond des tripes.

« Vous n’atteindrez jamais votre plein potentiel si vous n’ouvrez pas votre coeur »

Paolo Coehlo

A noter : Une musique superbe composée par le néerlandais Viodjay Beerepot (qui magnifie la grandeur de ce film documentaire)

blossom

La propre histoire du film …

Film indépendant, l’aventure a commencé le jour où Baptist de Pape, producteur et initiateur de ce film a décidé de suivre un projet incroyable.

Il est tout d’abord un jeune avocat doué, issu d’une grande famille d’avocats hollandaise. A 32 ans, un incident en forêt lui laisse une sensation forte et étrange. Baptist décide alors de tout faire pour répondre à son appel du cœur et à son intuition :

Ecrire un livre sur le « cœur » et toute sa dimension philosophique, scientifique, spirituelle puis en faire un film. Dès lors, il se met à étudier les grands maîtres des traditions spirituelles et part à la rencontre des enseignants actuels de ces grandes pensées traditionnelles et également scientifiques.

Baptist n’a pas eu le soutien de sa famille. Seul, sans un sou au départ de ce projet et sans connaissance de la création d’un film, il a réussi à rassembler les 3 millions d’euros nécessaires à la production de ce film. Ce film est en lui-même la preuve que l’on peut réussir avec la foi et la passion.

blossom

Film indépendant donc, les projections en salle de cinéma ont débuté en automne 2014. Lilou Macé, « youtubeuse »  de succès, auteure et conférencière a pris le relais en ambassadrice et infatigable messagère, pour faire connaitre au plus grand nombre de personnes toutes les richesses que nous avons en nous.

Une tournée de projections organisée et animée par Lilou Macé (www.lateledelilou.com) est programmée sur toute la France et à Bruxelles.

LE FILM :

La critique par Lilou Macé : elle en parle si bien …

 

blossom

Mon avis   :

C’est simple, magnifique et poignant avec des exemples concrets, de personnes qui ont traversées et grandies à travers de terribles épreuves. L’objectif de ce film est de nous faire prendre conscience, en prenant appui de ces expériences, que nous devons absolument faire confiance à notre coeur, source de la vie et de l’amour. 

Il bouscule dans le bon sens du terme, booste nos valeurs et nous en sortons grandi, car nous prenons conscience que nous avons en chacun de nous cette puissance d’agir, ce choix d’aller vers des actions qui nous portent ou qui nous démolissent. Ce film décrit cette admirable possibilité d’être soi, de vivre la vie telle est et de faire ce qu’il faut pour vivre son potentiel.

Nous apprenons aussi que la vie a une vraie valeur à l’intérieur de nous même et que c’est de cette compréhension que réside notre vraie puissance.

Il redonne foi en l’action humaine et confiance en nos propres ressources.

« Le coeur est le seul digne de confiance »

Angela Mayou (écrivain, poétesse et militante afro-américaine aux côtés de Martin Luther King, suit son ami compagnon de lutte de Nelson Mandela et cotoir Malcolm X – elle est une figure importante du mouvement américian pour les droits civiques, ses livres sont au programme scolaire américain – morte à 86 ans en 2014)

 

Si vous pensez, vous aussi, qu’on peut aider au changement du monde, de votre environnement, de votre vie par la voie du Coeur, partagez cet article, cliquez sur « like » !

Du 21 au 25 septembre, partageons cette expérience inspirante ! Je vous fais gagner, sur ma page Facebook, le DVD et le livre de « L’infinie puissance du cœur » et le livre de Lilou Macé « Je n’ai pas d’argent et ça me plait ». Cliquez et JOUEZ !

Jeu-Concours

Read article

865

Valeur JUSTICE : 12 hommes en colère – Henry Fonda

BOOST FILMS, S'INSPIRER

mai 20, 2015

IMG_4136

Ce  film nous livre la pleine utilité du discernement.

Le discernement : savoir réfléchir et affirmer ses doutes dans un bombardement d’informations, dans un contexte où tout semblerait évident ou acquis.

Le discernement est cette faculté à savoir poser les questions dans un posture rationnelle. A partir de cette rationalité dont l’objectivité est la première vertu, il est alors possible de se poser une infinité de questions, même les plus déroutantes et les plus profondes. Le discernement évite l’engagement facile dans un système de croyances, de confort ou de frilosité intellectuelle. Il permet le non jugement. Il permet surtout la justesse et la justice.

Dans le film, 12 Hommes en colère (1958) de et avec Henry Fonda, nul ne peut être insensible à ces deux valeurs fondamentales qui anime le juré n° 8 et qui permet de sauver la vie à un innocent dont les apparences étaient contre lui du fait de sa condition sociale.

L’histoire dévoile au fur et à mesure le caractère, les failles ou les forces de chacun des jurés. Le huis clôt de ce film permet de faire tomber les masques et le vernis social dès lors qu’un seul homme remet en question les préjugés pris pour vérité.

 A voir ou revoir absolument et sans modération

Read article

1520

le sens de la vie 2 : arrête de toujours attendre !

BOOST FILMS, S'INSPIRER, VIVRE

janvier 29, 2015

elena-shumilova-femme-assise-sur-ses-valises-au-bord-dune-route    crédit photo Elena Shumilova

 

J’écris ce deuxième article sur le sens de la vie en commentant le film MANGE, PRIE, AIME tiré du livre du même titre de Elizabeth Gilbert.

A travers ce film agréable et facile d’abord que je vous recommande, nous pouvons nous inspirer d’une réflexion sur le sens de la Vie, sur le sens que nous mettons dans notre Vie et comment nous nous mettons en action ou pas pour trouver sens ou profondeur dans qui nous sommes. Et cela en construction positive.

« Arrête de toujours attendre ! » a été le déclencheur pour l’héroïne pour se mettre en action. La raison, la motivation, le sens réel de sa présence ici bas pour être sûre de ne pas vivre à côté de sa vie mais pleinement à l’intérieur de sa vie, celle qui l’anime à l’intérieur d’elle-même, ses rêves, ses envies, sa soif de vibration et d’intensité… L’héroïne est féminine, elle s’adapte cependant aussi bien à la gente masculine.

 

PHASE DE BILAN : SOUFFRANCE

La première phase est délicate, c’est la remise en question, la période la plus inconfortable, celle du bilan qui te fait dire que tu n’es pas sur la bonne voie de toi-même. Pourtant, tu as tout ce dont tu avais désiré, un mari, une maison, un super job …

Elle quitte son mari, sa maison, :

« j’avais activement participé à la construction de chaque étage de cette vie. Alors pourquoi ne me retrouvais-je nulle part ? »

«  il m’était impossible de rester mais plus encore de partir. Je ne voulais faire souffrir personne. »

PHASE DE TRANSITION : L’INCONFORT

Liz rencontre un autre homme, David,  tombe amoureuse de lui, cette nouvelle passion l’abîme plus encore, ils sont malheureux …

Arrête de toujours attendre ! Lui crie-t-il à un moment donné

Arrête de toujours attendre. Elisabeth attendait des autres pour être heureuse. Elle attendait le phénomène de l’extérieur vers l’intérieur …

Liz va voir sa meilleure amie :

« tu veux savoir ce que j’ai ressenti ce matin en me levant ?

Rien. Aucune passion, aucune ardeur, aucune flamme aucune Foi, absolument rien !

Cela me terrifie, c’est genre pire que la mort. Alors c’est cette personne que je vais être à partir de maintenant ? … Je ressens la nécessité de changer. »

 

PHASE ACTION : ITALIE

L’héroïne Liz part à la recherche non pas d’un sens de la vie mais d’une profondeur. Liz va entamer un voyage qui commence par l’Italie, pour trouver sous les gravats de son existence plus qu’un sens = une profondeur.

« Je ressens la nécessité de changer.

A une époque, j’avais un appétit de bonne bouffe, de vie mais en cours de route il s’est envolé. Je ne me suis jamais donné 15 jours de répit pour être enfin face à moi-même.

J’arrive plus à être ici. »

 

L’Italie et la découverte du Dolce Farniente « la douceur de ne rien faire » : Premier Lâcher prise de Liz.

Découverte  de la beauté de l’instant présent à travers l’art et un art de vivre, du plaisir de manger de bonnes choses, d’avoir des amis et profiter du temps qui passe, qui vit, qui bat de façon sereine et paisible.

Un ami italien de Liz :

« Les américains s’y connaissent en distraction mais ne connaissent rien au plaisir »

Avec la mondialisation, les européens sont entrés dans cette ère de la distraction pour oublier qu’ils ne sont pas heureux.

Jeu de mots lors d’un repas entre amis : chacun doit trouver le mot qui l’identifie. Arrive alors le tour de Liz :

  • « Enfant » : là j’étais bonne
  • « Epouse » : peut mieux faire
  • « P’tit ami » : peut mieux faire
  • « Mon mot c’est écrivain »
  • Oui, mais ça c’est ce que tu fais mais pas ce que tu es, non ?

Etonnement de Liz

Sa meilleure amie du moment vient à son secours et répond pour elle :

  • Peut-être que tu es une femme en quête de son mot ?

 8cdafb2923d279512fce78422a0df9db

PHASE PACIFICATION : L’INDE

Liz a fait le tour de ce qu’elle cherchait en Italie. Elle part en Inde.

Nouvelle découverte, nouvelle couche plus profonde sous les gravats.

Méditation mais toujours ce passé qui revient à la charge. Nos actions passées qui remontent à la surface jusqu’au pardon. Le laisser passer. Arrêter d’être en colère contre soi-même.

Un nouvel ami de Liz tente de l’aider à comprendre ce qu’il y a à ressentir et non à comprendre :

«  la pièce de méditation se trouve à l’intérieur de toi. C’est ça que tu dois décorer.

Choisis tes pensées de la même façon que tu choisis tes vêtements tous les matins.

Tu viens ici avec une obsession de contrôler ta vie, travaille sur ton esprit, il n’y a que ça que tu devrais essayer de contrôler.

Si tu n’arrives pas à être maitre de ton esprit, alors tu n’es pas sorti de l’auberge … »

 

PHASE RETOUR AU VRAI SOI AUTHENTIQUE :

Liz se rend à Bali.  Elle y retrouve un vieil homme sage qui devient son ami.

Elle fait l’apprentissage d’un équilibre. Elle fait une rencontre importante, l’homme avec qui elle pourrait vivre, authentique et vrai.

Les démons de Liz reprennent le dessus, Liz fuit ses émotions par peur de rompre le bel équilibre, a sérénité qu’elle enfin a trouvé. Elle a peur de ses émotions, de ses sentiments, de perdre la paix tant recherchée.

Elle décide de fuir jusqu’à ce que son ami, le vieil homme lui explique dans son jargon balinais :

« Liz … amour casse équilibre … mais amour essentiel pour vivre vie équilibrée »

Un déséquilibre pour vivre équilibré. Laisser aller son cœur et le suivre. Le cœur et non pas les échos de l’Ego. Se faire confiance et avancer.

 mange-prie-aime

  

Vous l’aurez deviné l’histoire finit bien. Liz trouve le bonheur, l’équilibre et l’amour.

Il n’est pas utile de voyager si loin, mais le récit est initiatique et est fait pour faire réfléchir sur les étapes de notre progression.

Le travail sur soi est long, et apporte autant de dépaysements intérieurs, surtout lorsqu’on a été enseveli sous une montagne de pressions sociales « fais pas ci, fais pas ça, tu dois être comme cela et non comme ceci … »

 

Bon voyage et n’oubliez pas, je peux être votre guide. Contactez moi.

Namasté

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

 

 

 

 

 

Read article

Beignets de tomates vertes – film

BOOST FILMS, S'INSPIRER

octobre 23, 2014

sans-titre

 Film USA de Jon Avnet – 1991

synopsis :

De nos jours, en Alabama, Evelyn Couch, femme au foyer, mène une existence monotone jusqu’à ce qu’elle rencontre Ninny Threadgood, une vieille dame extraordinaire, qui va lui redonner goût à la vie. Celle-ci lui raconte sa jeunesse, 60 ans plus tôt, à Whistle Stop, petite bourgade du sud des Etats-Unis. L’histoire que raconte Ninny est celle de l’amitié entre deux femmes : Idgie, forte tête, véritable garçon manqué, et Ruth, douce et remarquable cuisinière. Mariée à Franck Bennett, un homme violent, Ruth finit par appeler Idgie au secours, et s’enfuit avec elle. Les deux femmes décident d’ouvrir un restaurant. Mais Bennett n’a pas dit son dernier mot…

Action versus Résignation

 

Vous avez en mots-clés :

courage – destin – caractère – volonté – force – rencontre – exemplarité – modélisation – éveil – potentiel – amitié – se dépasser – oser

LA rencontre qui transforme votre vie – joie

C’est histoire d’une femme au foyer, Evelyn, dans les années 1980/1990, douce, gentille. Un mari qui ne la voit plus, ne l’écoute plus.

Evelyn manque de personnalité. (Nous avons tous une personnalité, notre unicité, seulement nous l’étouffons en nous conformant à certains codes sociaux que nous croyons être la normalité).

Une rencontre avec une vieille dame dont elle devient l’amie, va lui faire découvrir que l’on peut penser, réaliser, incarner autrement sa vie.

Les côtés touchants de ce film : l’histoire que raconte cette vieille dame va réveiller, va faire grandir cette femme au foyer, dans son identité. Elle va lui révéler une sensation d’existence, une émotion de vie en étant. Etre.

L’histoire que raconte sa nouvelle amie est celle de la lutte de deux jeunes femmes dans l’Amérique des années 1940 et de leur liberté d’être. Elles ne demandent pas la permission d’être, elles agissent et prennent la liberté de se réaliser malgré toutes les barrières qui leur seront imposées.

Notre femme au foyer va s’identifier aux deux héroïnes et éveiller son propre potentiel à oser. Oser oser.

Ce film, à travers plusieurs histoires de vie est un joli conte pour chacun d’entre nous et nous aide à nous poser les bonnes questions, justes et essentielles :

  • Qui es tu ? Qui veux tu être dans cette vie qui t’a été donné comme un cadeau ?
  • Que mets tu en place pour devenir la personne que tu veux être, pour la vie que tu veux vivre ?

 

Read article

687

LA VIE REVEE DE WALTER MITTY

BOOST FILMS, S'INSPIRER

août 27, 2014

LA VIE REVEE DE WALTER MITTY

 

La Vie rêvée de Walter Mitty est un film de Ben Stiller avec Ben Stiller, Kristen Wiig.

C’est un film léger comme  une  bulle qui se regarde comme on lirait un conte.

C’est l’histoire d’un homme qui rêve sa vie au lieu de la vivre. Puis un déclic dans sa vie rangée l’oblige à se mettre en action et il renoue alors avec ses passions de jeunesse à travers un voyage inopiné.

Les aventures de ce voyage vont regonfler sa confiance en lui même, le tonifier et au final cet homme se met à vivre ses rêves.

A regarder en famille, en amoureux, avec ses enfants et/ou tout seul.

C’est un film du sourire

 

 

Read article

608

MAMA MIA !

BOOST FILMS, S'INSPIRER

août 27, 2014

mama mia

Mamma Mia ! est un film américain réalisé par Phyllida Lloyd, sorti en 2008 et tiré de la comédie musicale du même nom et basée sur les succès musicaux du groupe ABBA.

Voilà un film léger et sympa contre la grisaille et à partager en famille

C’est pep’s comme la musique du groupe Abba

Gaie, coloré, déluré

Joyeux, cela respire la carte postale des paysages idylliques des îles grecques

Mais quel bien fou que cette comédie et cette histoire d’amour fleur bleue

C’est pétillant et facile, l’esprit se détend, et le film se regarde les doigts de pied en éventail et sourire aux lèvres

Read article