MENU

PORTRAITS
Category

699

Comment être heureux en entreprise ? S.TEAM, réseau professionnel dédié aux salariés

PORTRAITS, S'INSPIRER

juin 20, 2016

Comment être heureux en entreprise ou comment vivre mieux sa vie de salarié  ?

UntitledETOILE

 

ob_04d328_logo-s-team-4

UntitledETOILE

Il est des personnalités qui passent et qui sont remarquables dès le premier instant.

mireille

Mireille Audrain – présidente de S.TEAM

Mireille AUDRAIN fait partie de ce club de celles et ceux qu’on repère : trentenaire avenante et souriante, la parole facile et sociable, un dynamisme contagieux et une joie de vivre qui révèle qu’elle aime ce qu’elle est en train de faire, d’expérimenter, de vivre.

Sous son aspect agréable et jovial se cache une vraie militante déterminée : il lui tient à cœur le Bien-Être des salariés au sein de leurs entreprises.

Mireille a été salariée dans plusieurs sociétés et a souffert d’un manque de mixité avec d’autres salariés qui viendraient d’horizons différents. Elle a remarqué que les salariés d’une branche restent confinés avec les salariés de la même branche.

A travers les différents postes dans lesquels elle a travaillé, elle a pu constater que les réseaux existaient pour certains secteurs, principalement chefs d’entreprise et non pour les salariés

Or les besoins et envies d’un(e) salarié(e) ne sont-ils pas les mêmes, quelques soient les domaines professionnels ?

Et surtout Mireille a une vision bien précise de ce qu’elle veut. Il lui manquait quelque chose, alors Mireille l’a créé. Elle a pris son courage à deux mains, gonflé sa confiance en soi avec panache et elle a créé Réseau S.TEAM.

Mireille est aujourd’hui Présidente de la jeune association S.TEAM qui a fêté sa première bougie tout récemment.

Mireille sourit à ma nouvelle question : le jeu de mot du nom donné à l’association est initialement involontaire même s’il résonne à point : Estime et S.TEAM (S pour Salariés et  T de team qui signifie en anglais «  »équipe »).

Ce qui nous intéresse chez S.TEAM ? Il s’agit du premier réseau professionnel rennais dédié aux salariés. Mireille explique :

« nous avons à cœur de valoriser le parcours de chacun des adhérents, le but est d’apporter des clés et outils pour aborder le monde du travail sous un autre angle, et de faire prendre conscience à un salarié qu’il peut aussi être acteur de son parcours. Plus nous serons nombreux, plus nous aurons de connaissances, mieux nous serons armés pour vivre de façon gratifiante notre job. »

Réseau S.TEAM propose donc une fois par mois (le premier jeudi) un afterwork avec conférence, atelier ou table ronde avec des intervenants extérieurs, soit sur des questions pratiques, soit sur des thématiques de développement personnel.

Ensemble, il est possible d’augmenter la qualité de la vie professionnelle, il est important alors de se prendre en main et de décider de rejoindre celles et ceux qui oeuvrent pour aller mieux.

Réseau S.TEAM : http://www.reseau-s-team.fr

UntitledETOILE

 

 

Read article

1535

Le combat de David contre Goliath ou David et la passion de revivre

PORTRAITS, VIVRE

septembre 22, 2015

Untitled

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous connaissons tous l’histoire de David et Goliath, cet épisode biblique de référence qui raconte comment deux peuples en guerre envoient leurs meilleurs guerriers pour un combat particulier.

Goliath est un solide guerrier de 2,80 m et David est un jeune berger. Les deux héros s’affrontent et David, d’un coup de fronde bien visée fait le géant s’effondrer. Il gagne le combat.

Untitled5

Le jeune homme paisible assis en face de moi s’appelle aussi David. Des boucles brunes, une barbe courte et de grands yeux bruns profonds.

Ce jeune homme a ceci de particulier : lui aussi, mène sa propre bataille contre un terrible Goliath. Un grave accident qui percuta sa vie et la fit basculer à l’âge de 33 ans. Car David est un survivant.

Il nous fait l’honneur, cher lecteur et lectrice, et le privilège de co-écrire cet article pour raconter son histoire et essayer de comprendre avec nous le secret de cet instinct de vie qui jaillit en nous et nous pousse à aller au-delà de nos limites.

Untitled2

En une belle fin d’après-midi à l’île Maurice, après une bonne journée de boulot, David prend une douche et s’installe sur le balcon de son appartement au deuxième étage de l’immeuble. Il se détend avant de se préparer pour une soirée amoureuse avec sa jolie petite amie. Il vient de recevoir une excellente nouvelle pour son job. Tout va bien dans le meilleur des mondes … Quand soudain …

David tombe du balcon.  Sans doute, a-t-il voulu s’accrocher à la balustrade pour se retenir, les tendons du pouce droit ont été intérieurement arrachés et l’os brisé.

Il reste quatre jours dans le coma, suspendu entre la vie et la mort.

PicMonkey Collage4

 

Untitled3

 

Quelles ont été les ressources de David pour relever ce défi que la vie a mis sur son chemin ? Comment faire pour se battre fort et vite, retrouver toute l’ascendance du bel homme qu’il était, habile et brillant second chef en cuisine en passe de devenir chef d’un restaurant réputé ?

Untitled1

David :

« Depuis l’accident ? Le but de ma vie est de m’accrocher à la vie. C’est un combat de chaque jour.

….je veux retrouver ma superbe, une vie digne où je me tiens debout et droit… Ou je peux utiliser mes deux mains pour manger et cuisiner… Ou je peux me laver seul… Ou je peux enfin me projeter un avenir à la mesure de cette nouvelle identité qui se construit en moi »

Douze mois ont été nécessaires à David pour réparer son corps, reconquérir le poids et les muscles, la prestance du joli garçon qu’il était. La dernière opération en date est celle  du pouce droit (une arthrodèse avec une greffe osseuse et une broche – prise d’os sur le bassin afin de consolider le pouce)

Rien ne sera plus comme avant : est-ce une leçon, une sorte de ces cadeaux si mal emballés qu’on les repousse avec dégout et qui révèle soudain sous le vilain papier un vrai trésor, un fabuleux cadeau de renaissance et de vie.

« Mon rapport au temps a changé aussi : je respecte le temps. Est-ce une déformation de ces îles où j’ai vécu ces dernières années ? Je l’ignore.

En tous cas, j’ai appris à réinvestir le temps pour me réapproprier mon corps et mon autonomie. »

J’ai dans ma vie, 4 jours de coma et 5 semaines d’absence comme un trou noir dans ma mémoire. Ramassé à la petite cuillère, vivant et absent à la fois. »

David est un combatif pacifiste. Depuis ce « point de bascule » où il a embrassé la mort, une révolution intérieure s’est opérée, dirigée par des questions essentielles et profondes comme seules les personnes qui ont touchées la mort du doigt savent se les poser.

Les yeux de David s’ouvrent sur le monde avec l’étonnement de celui qui a perdu la mémoire de six semaines de sa vie.

« Du jour où ma vie a basculé, je ne me souviens que de la porte de la douche de mon appartement à l’île Maurice. J’ai émergé à Rennes, dans une chambre d’hôpital.

J’étais prisonnier d’une situation que je ne comprenais pas, d’un corps et d’un cerveau déconnectés »

PicMonkey Collage david

Apprentissage n° 1 : la patience

David s’est habitué à une compagne singulière : la patience. Elle l’accompagne au jour le jour. Patience pour retrouver un corps de sportif en quelques mois, et aussi bien plus de temps au niveau neurologique.

De jeune homme impétueux, fringuant et gourmand de la vie, il passe à un autre niveau : celui du calme, de la mesure car il sait que l’impatience dans son cas ne sert à rien.

Il ne peut aller plus vite que le temps, il ne peut aller plus vite que son corps et les cellules de son corps qui lui intiment un ordre du temps différent.

« La patience que je pensais acquise, je la découvre à présent. Tu relativises, tu apprends à voir certaines choses, un peu différemment. Une attitude, résolument positive vous aide pour augmenter les chances de passer une super journée. Etre positif, sourire, la joie de vivre sont des expressions contagieuses, si l’on commence à penser positivement on peut voir avec quelle rapidité notre petit monde commence à changer … Je n’ai pas toujours été comme ça, non »

 

Apprentissage n° 2 : savourer la possibilité d’avoir le choix

Ce sera la deuxième conquête : maîtriser au fur et à mesure les fonctions du cerveau.

Aujourd’hui, David est conscient de la chance qu’il a. D’autres que lui ont eu moins de chance et ses camarades au centre de rééducation Beaulieu à Rennes sont obligés de vivre avec une mobilité réduite nécessitant l’usage d’un fauteuil roulant.

Il sait qu’il a le choix d’avancer, de progresser ou le choix de se contenter. David ne veut ni remord ni regret : il ne se pose pas la question. La vie lui a donné une deuxième chance et il la prend à bras le corps. Des heures de rééducation et de musculation, tous les jours sans relâche. Il veut regagner sa motricité.

« C’est une telle chance de pouvoir choisir sa vie (…) Dans cette adversité, j’ai appris à me connaitre, mes limites d’avant l’accident et en quoi je peux me dépasser aujourd’hui … A Noel 2014 encore, je ne pouvais même pas tenir une douchette ou ma cuillère pour manger. J’avais besoin d’assistance pour tout … »

Lorsque David a accepté mon interview pour Booste ta vie, agis !, je lui ai demandé de réfléchir à certaines questions que nous allions aborder. Il a fait mieux, il a écrit ce qu’il voulait partager pour motiver et redonner espoir à celles et ceux qui se retrouvent dans son cas.

 Untitled4

« Je ne perds jamais : soit je gagne, soit j’apprends » – Nelson MANDELA

« Ma vie, je la vois comme une guerre, je ne peux la gagner qu’étape par étape, caillou par caillou. Ma volonté et donc conviction est d’être meilleur que la veille, physiquement et mentalement. Je n’y arrive pas toujours mais je n’abandonne pas.

 

Apprentissage n° 3 : l’espoir ou l’inspiration d’avancer

« J’ai toujours été un gentil, mais dans une longue rééducation physique (j’ai perdu 15 kg) et surtout mentale (coma, trauma crânien, hémorragie du cerveau, fractures …) la gentillesse ne suffit pas. Elle ne suffit plus. Tu vas donc chercher d’autres branches où t’accrocher, comme la force intérieure, le courage d’avancer, mais une des forces qui m’a le plus aidé c’est l’espoir, une inspiration pour avancer.

Ca me plait de me projeter plus loin, avec envie. L’espoir de jours meilleurs, d’une situation meilleure, je veux retrouver pleinement ma capacité de pouvoir choisir. C’est une telle chance de pouvoir choisir sa vie. On a tendance à l’oublier parfois. Aujourd’hui, malgré cette année chaotique, je me sens vraiment meilleur. Et j’ai hâte de découvrir ce que la suite du livre me réserve. Et maintenant je sais que c’est à moi d’écrire mon histoire, parce que j’ai compris que c’est MON livre.

Encore quelques mois de rééducation et ce sera ok, je suis proche du but mais certainement pas de tous mes buts, c’est aussi ça qui me fait me lever chaque matin et me motive pour ces heures de sport et cette endurance mentale à retrouver mes capacités du cerveau. Aujourd’hui c’est mieux, beaucoup mieux. J’ai repris du poids, presque mon poids initial, dans ma tête ça se remet en place, doucement mais sûrement.

Je remercie la vie de bien vouloir me donner cette nouvelle opportunité de vivre, de ressentir et d’apprécier chaque chose et d’être en pleine santé.

J’ai l’impression d’avoir muri de 5 ans en l’espace de 6 mois. Tu fais le tour de toi-même tellement de fois. On se connait mieux, plus, dans l’adversité.

Je dirais que le travail paye toujours, tôt ou tard, et qu’il ne faut rien lâcher. Que valent vraiment deux années « noires » quand selon la façon dont tu auras de les faire, ça te préparera à aimer toutes les prochaines ? On est encore là, ce ne seront pas des années à purger comme dans une vie prisonnière, désormais ce doit être les plus belles années de ma vie.

 

Instinct de vie : pour moi, c’est notre faculté à prioriser les choses, en fonction de la gravité de ce dont on a besoin de faire. D’abord quand ton instinct de vie passe en « instinct de survie », tu fais face à d’autres priorités, mais ce qui est surprenant c’est que tu pourras toujours puiser au plus profond de toi pour t’en sortir. J’ai toujours ce quelque chose en moi, cette petite voix qui me pousse à avancer. Je parlais d’espoir, on y est là. 

Abnégation, un soupçon d’orgueil sûrement, rendre à tous ceux qui m’ont aidé un juste retour. Pour moi également je me suis écrit regroupant un message et des affirmations positives quant à la façon de voir les choses et j’ai imprimé ce texte. Je l’ai accroché sur la porte de ma chambre et je me force à le lire tous les matins jusqu’à ce que cela devienne une habitude. C’est devenu une habitude.

C’est avec de multiples petites branches qu’on arrive à se construire un nid suffisamment efficace et costaud pour non plus craindre la vie mais de nouveau « être ».

Untitled5

QUESTIONNAIRE DE PROUST

David s’est prêté au questionnaire de Proust pour mieux trouver sa définition en toute spontanéité :

 

arbreLe principal trait de mon caractère :

La gentillesse

arbreLa qualité que je préfère chez un homme

L’honnêteté

arbreLa qualité que je préfère chez une femme

La sincérité

arbreCe que j’apprécie le plus chez mes amis

Leur folie

arbreMon principal défaut

 

Le doute, la peur de l’échec

arbreMon rêve de bonheur

 

La liberté de pouvoir choisir

arbreCe que je voudrais être

 

heureux

arbreLe pays où je désirerai vivre

 

Les îles au soleil, l’océan indien, les caraïbes

arbreLa couleur que je préfère

 

Les tons beige sable, le camaïeu des beiges

arbreLa fleur que j’aime

 

En tant que passionné de cuisine, j’ai plutôt une préférence pour les plantes aromatiques comme le romarin ou le basilique …

arbreL’oiseau que je préfère

 

Le paille en queue, un oiseau de l’île Maurice

arbreMes auteurs favoris en prose

 

Paulo Coelho, je lis actuellement les ouvrages de Franck Nicolas, Krishnamurti et aussi Harlem Coben …

arbreMes poètes favoris :

 

Je suis plutôt attiré par des leaders spirituels comme Gandhi, le Dalai Lama, Nelson Mandela …

 

arbreMes héros/héroïnes favoris dans la fiction :

 

Will Smith dans le film « Sept vies » et Tom Hanks dans « seul au monde »

arbreMes compositeurs favoris :

 

Will Iam, John Legend, Ben harper

arbreMes peintres favoris :

 

non

arbreMes héros dans la vie réelle

 

Ma sœur Eloïse

arbreCe que je déteste par-dessus tout

 

La lâcheté et la malhonnêteté

arbreLe don de la nature que je voudrais avoir

 

Pouvoir voler dans les airs

arbreComment j’aimerais mourir

 

Heureux

arbreEtat d’esprit actuel

 

Conquérant, revanchard (sur la vie)

arbreFautes qui m’inspirent le plus d’indulgence

 

La gourmandise, l’insouciance

arbreMa devise

 

« Je ne perds jamais : soit je gagne, soit j’apprends »

 

Merci David !

Untitled5

Read article

1425

« BOOST »PORTRAIT : KAHINA DRIDER booste sa vie et celle des Rennais

LIFESTYLE, PORTRAITS, VIVRE

juillet 15, 2015

Portraits de ces personnes « boostantes » qui osent bouger le monde et l’endroit où ils vivent …

kd2

kahina drider montage

 

Kahina arrive à notre rendez-vous vêtue d’une robe sobre et d’un bijou de créateur. Maquillage discret et rouge à lèvre glamour.

J’ai eu le plaisir de rencontrer la jolie et volontaire Kahina Drider. Attention, ne vous fiez jamais aux apparences : sous ce calme apparent brûle l’ardeur de vivre ses passions jusqu’au bout.

bio express

27 ans, amoureuse de Rennes, attachée à ses amis.

Indépendante et libre, audacieuse et entrepreneuse à succès, passionnée de découvertes. Déteste la routine.

Est passée par des études de droit et science po (Rennes), a travaillé dans le marketing, le digital et le journalisme.

A crée l’agence de communication AGENCE DEMAIN, fondatrice du webzine RENNES A COUP DE CŒUR et du salon de créateurs LE BRUNCH DES CREATEURS.

Voyons de plus près ses créations :

RENNES A COUP DE CŒUR, webzine culturel, garanti 100 % indépendant :

IMG_4323

Kahina a eu ce culot de créer ce qui lui manquait ou ce qui lui semblait manquer à Rennes : un joli guide de sorties sur Rennes sortant un peu des chemins classiques. C’est sa promenade à elle qu’elle propose citadine, branchée et curieuse.

L’une des particularités de Kahina est l’intransigeance, un brin visionnaire. Tout doit correspondre aux détails près tels qu’elle le conçoit et visualise dans sa tête.

Le site « Rennes à coups de cœur » est tout d’abord un webzine regroupant toutes les sorties attractives et un poil branché de Rennes … Et oui, on peut s’apercevoir qu’à Rennes, il existe plein de lieux menés par des passionnés de bon goût pour offrir aux rennais des bulles de sorties sympas et un peu décalées parfois où on peut aller boire un verre tout en se distrayant.

Dans la prolongation du webzine et au plus grand bénéfice de tous, Kahina a édité le city-guide de « Rennes à coup   de cœur ». Une version papier superbe et remplie de vraies bonnes adresses, sélectionnées par Kahina elle-même.

Un guide à part, illustré de belles photos et de jolies illustrations, on peut se promener des rubriques cantines du midi, aux bistrots rigolo, les belles adresses sérieuses pour les palais gourmets, les endroits pour se chouchouter…

Après lecture, il suffit simplement de battre joyeusement les pavés rennais pour passer une bonne journée et amusante soirée.

Il y  en a pour tous les goûts, tous les âges et toutes les bourses.

Plus de 1000 exemplaires se sont écoulés. Voici une excellente idée cadeau.

 

LE BRUNCH DES CREATEURS à la Halles Martelot

IMG_4311

 Le Brunch des Créateurs a quelque chose de différent que les habituels salons de créateurs et artisanat d’art.

S’inspirant des ambiances apéros des créateurs parisiens, Kahina s’est lancé le challenge et le plaisir de créer un lieu éphémère pas comme les autres pour créateurs.

(voir article lien)

Kahina y veut un esprit détendu, jeune et aussi familial (activités réservées aux enfants). Un espace un brin communautaire où l’on peut venir flâner, admirer, se rafraichir, déjeuner, goûter, écouter de la musique, participer à des animations bien-être ou créatifs. Non pas seulement acheter/ consommer mais faire l’expérience d’un bon moment interactif à vivre.

Atmosphère et  ambiance (déco et agencement faits dans ce sens) pour laisser au visiteur le souvenir d’un moment à revivre avec plaisir.

Pour ce faire, Kahina et son équipe reste très vigilante sur le choix et l’harmonie des créateurs exposants et des partenaires.

 kddPour mieux vous faire découvrir sa personnalité qui sort du commun et comprendre son ADN d’entrepreneuse, Kahina a accepté de répondre à ce questionnaire inspiré de celui de Proust :

oiseaud

 

Le principal trait de mon caractère :

 Proactive dans le perfectionnisme, tout doit être fait vite et excellemment bien

oiseaud

 

La qualité que je préfère chez un homme

L’écoute

oiseaud

 

La qualité que je préfère chez une femme :

La franchise, le fait que je puisse compter sur elle

oiseaud

 

Ce que j’apprécie le plus chez mes amis :

Leur folie

oiseaud

 

Mon principal défaut

 La nonchalance, j’aurai tendance à laisser les choses venir toutes seules jusqu’au dernier moment et seulement au dernier moment donner le coup de collier nécessaire

oiseaud

 

Mon occupation préférée :

Manger

oiseaud

 

Mon rêve de bonheur

Ma réalisation professionnelle

oiseaud

 

Ce que je voudrais être

Une personne qui respecte ses valeurs

oiseaud

 

Le pays où je désirerai vivre

La Bretagne !

oiseaud

 

La couleur que je préfère

Le jaune

oiseaud

 

La fleur que j’aime

Les renoncules …  et les pivoines en deuxième

oiseaud

 

 L’oiseau que je préfère

Rires … Le flamand rose

oiseaud

 

 Mes auteurs favoris en prose

Joel Dicker et l’affaire Harry Québert

oiseaud

 

 Mes poètes favoris :

Arthur Rimbaud, Charles Baudelaire

oiseaud

 

 Mes héros/héroïnes favoris dans la fiction :

Je ne regarde pas la télé

oiseaud

 

Mes compositeurs favoris :

Je suis une passionnée d’opéra

oiseaud

 

Mes peintres favoris :

Jean Michel Basquiet, Hooper

 

oiseaud

 

Mes héros dans la vie réelle :

Tony Estanguet, triple champion du monde canoe kayak, et Xavier Niel aussi

oiseaud

 

Mes héroïnes dans la vie réelle

Coco Chanel

oiseaud

 

Ce que je déteste par-dessus tout

Regarder la télé et le goût des petits pois

oiseaud

 

Le don de la nature que je voudrais avoir

La téléportation

oiseaud

 

Comment j’aimerais mourir

Vieille

oiseaud

 

Etat d’esprit actuel

Relax et en même temps en super ébullition

oiseaud

 

Fautes qui m’inspirent le plus d’indulgence

La bêtise (les erreurs qui sont faites par bêtise/ignorance et non intentionnellement)

oiseaud

 

Ma devise

« Fonce, oublie que c’est impossible »

 

Elle est géniale sa devise, non ?

Alors faites comme Kahina, foncez pour vivre vos rêves et si vous avez peur : surmontez-la.

Si vous avez besoin d’aide, rejoignez notre association – une écoute, un coup de pouce, un accompagnement pour vous aider à sortir de votre zone d’inconfort …

Boostez votre vie, agissez

blossom

 

 

 

 

 

Read article