MENU

S’INSPIRER
Category

638

Comment Erin Brokovich a réussi sa vie grâce à ses valeurs

S'INSPIRER

août 13, 2016

Erin Brokovich, seule contre tous

broche

Environmental activist Erin Brockovich speaks at a rally to protest government's position in Landmark Supreme Court Case, CTS Corporation v. Waldburger on Capitol Hill April 23, 2014 in Washington, DC, USA. As many as 1 million people were exposed to toxic chemicals at Camp Lejeune and other Superfund sites across the country . Photo by Olivier Douliery/ABACAPRESS.COM | 444430_014 Washington Etats-Unis United States

broche

Je suis partisane des archétypes pour nous inspirer et modéliser. La personne de Erin Brokovich a de réels charmes centrés sur  cette volonté de désirer ardemment quelque chose de meilleur dans sa vie. Je dis bien quelque chose de meilleur plus une envie de sortir de la médiocrité.

broche

Erin est jeune et belle, féminine avec un côté sexy un peu trop voyant. Elle a le caractère bien trempé, mère célibataire de 3 enfants qu’elle adore. Sans diplôme. Un inconvénient qui devient un atout car elle utilise une intelligence de cœur qui va toucher les gens simples. Elle a le langage de ceux qui n’ont ni les moyens, ni les connaissances pour se défendre. Elle devient leader malgré elle, militante de l’environnement, une lanceuse d’alerte, faisant condamner d’importantes industries aux activités polluantes.

La vie d’ Erin

1a225x300_214245

 

blossom Phase 1 :

Erin poursuit une phase de galères successives : financière, sentimentale. Elle se trouve dans une telle situation qu’elle ne fait attirer à elle que des ennuis.

blossomPhase intermédiaire :

Deux rencontres décisives vont l’aider, son voisin qui deviendra son ami et un soutien auprès de ses enfants et son avocat qui est un homme juste.

Suite à un grave accident de voiture lors duquel un automobiliste rentre dans sa voiture, son avocat lui fait croire qu’elle va pouvoir recevoir des indemnités. Or, elle perd son procès. Elle est pauvre, l’autre personne incriminée est un riche chirurgien. Cet échec va faire réagir Erin. Elle est fondamentalement ulcérée par une trahison. Trahison de la confiance qu’elle avait en ceux qui lui avait promis (un peu légèrement peut-être) que le succès serait au bout de ce procès. Trahison de la justice qui semble soutenir les riches.

Enfin, Erin réussit à se faire embaucher comme secrétaire chez ledit avocat.

blossomPhase 2 :

Le hasard voudra que son patron lui confie une boite avec un dossier à trier. Ses doutes, son intuition vont  pousser Erin à aller plus loin dans les recherches et commence une enquête. Une enquête sur un scandale environnemental de pollution d’eau.

Ce qui semble pousser Erin à agir semble ne pas être seulement les dégâts de la pollution mais aussi et surtout l’injustice et la trahison. Des gens ordinaires, comme vous et moi, et dont une grande firme des gaz et des eaux a abusé  de leur confiance avec des mensonges, causant d’énormes préjudices à la santé de familles entières.

broche

erinnn

broche

On trouve une Erin qui se tient droite dans ses bottes et qui se bat. A travers ce combat, c’est une sorte de combat pour elle aussi, elle se réalise dans l’accomplissement de ses valeurs. Elle ose. En défiant tous ces codes sociétaux normatifs qui lui soufflait « qui es-tu toi Erin, avec tes talons et ton décolletée pour oser aller sur un terrain qui n’est pas le tien ? ». Ce pour quoi elle se bat est plus fort que tout. Nous découvrons au fur et à mesure du film comment Erin prend confiance en elle.

Erin et son cabinet d’avocats ont gagné le procès face à un géant de l’industrie de ressources énergétiques.

Si je relate cette histoire vraie qui est devenue un film dont l’actrice Julia Roberts tiendra le rôle d’Erin, c’est parce que de la simplification de l’histoire (qui colle malgré tout assez bien à la réalité de la vie d’Erin Brokovich), émerge un personnage « archétype » à laquelle nous pouvons nous attacher pour le début du changement que nous souhaitons apporter à nous-même.

« Tiens-toi droit dans tes bottes et bats toi »– ne serait ce pas déjà le début de l’estime de soi, et agir et se battre pour son envie, son rêve le début de la concrétisation d’une confiance en soi ? La confiance en soi se construit, à la sueur de son front, au prix, oui je dis bien au prix d’efforts, d’abnégation et de persévérance.

Erin a eu des phases de découragement mais elle s’est sentie responsable de la confiance indéfectible que toutes ces familles lui portent.

Que faire lorsque la flamme baisse par découragement ?

Se demander quel est le sens de ce que nous faisons. Si on vibre, c’est ok. Si on ressent une tension intérieure, il est nécessaire de se repositionner : refaire un point de nos actions et se redemander pourquoi nous nous y sommes engagés ou pas.

Erin vous répondrait : « tiens-toi droit dans tes bottes et bats-toi », car ce sera toujours pour soi. Et nous valons bien cet effort pour nous-même.

 

En savoir rapidement plus sur Erin Brokovich – Documentaire Cash Investigation (durée 23 minutes)

 

broche

Read article

699

Comment être heureux en entreprise ? S.TEAM, réseau professionnel dédié aux salariés

PORTRAITS, S'INSPIRER

juin 20, 2016

Comment être heureux en entreprise ou comment vivre mieux sa vie de salarié  ?

UntitledETOILE

 

ob_04d328_logo-s-team-4

UntitledETOILE

Il est des personnalités qui passent et qui sont remarquables dès le premier instant.

mireille

Mireille Audrain – présidente de S.TEAM

Mireille AUDRAIN fait partie de ce club de celles et ceux qu’on repère : trentenaire avenante et souriante, la parole facile et sociable, un dynamisme contagieux et une joie de vivre qui révèle qu’elle aime ce qu’elle est en train de faire, d’expérimenter, de vivre.

Sous son aspect agréable et jovial se cache une vraie militante déterminée : il lui tient à cœur le Bien-Être des salariés au sein de leurs entreprises.

Mireille a été salariée dans plusieurs sociétés et a souffert d’un manque de mixité avec d’autres salariés qui viendraient d’horizons différents. Elle a remarqué que les salariés d’une branche restent confinés avec les salariés de la même branche.

A travers les différents postes dans lesquels elle a travaillé, elle a pu constater que les réseaux existaient pour certains secteurs, principalement chefs d’entreprise et non pour les salariés

Or les besoins et envies d’un(e) salarié(e) ne sont-ils pas les mêmes, quelques soient les domaines professionnels ?

Et surtout Mireille a une vision bien précise de ce qu’elle veut. Il lui manquait quelque chose, alors Mireille l’a créé. Elle a pris son courage à deux mains, gonflé sa confiance en soi avec panache et elle a créé Réseau S.TEAM.

Mireille est aujourd’hui Présidente de la jeune association S.TEAM qui a fêté sa première bougie tout récemment.

Mireille sourit à ma nouvelle question : le jeu de mot du nom donné à l’association est initialement involontaire même s’il résonne à point : Estime et S.TEAM (S pour Salariés et  T de team qui signifie en anglais «  »équipe »).

Ce qui nous intéresse chez S.TEAM ? Il s’agit du premier réseau professionnel rennais dédié aux salariés. Mireille explique :

« nous avons à cœur de valoriser le parcours de chacun des adhérents, le but est d’apporter des clés et outils pour aborder le monde du travail sous un autre angle, et de faire prendre conscience à un salarié qu’il peut aussi être acteur de son parcours. Plus nous serons nombreux, plus nous aurons de connaissances, mieux nous serons armés pour vivre de façon gratifiante notre job. »

Réseau S.TEAM propose donc une fois par mois (le premier jeudi) un afterwork avec conférence, atelier ou table ronde avec des intervenants extérieurs, soit sur des questions pratiques, soit sur des thématiques de développement personnel.

Ensemble, il est possible d’augmenter la qualité de la vie professionnelle, il est important alors de se prendre en main et de décider de rejoindre celles et ceux qui oeuvrent pour aller mieux.

Réseau S.TEAM : http://www.reseau-s-team.fr

UntitledETOILE

 

 

Read article

1019

Plutôt introverti ou plutôt extraverti ?

BOOST LIVRES, S'INSPIRER

décembre 30, 2015

Plutôt introverti ou plutôt extraverti ? Un livre à lire à ce sujet, LA FORCE DES DISCRETS ou le pouvoir des introvertis dans un monde trop bavard – Cela vous parle ? Distinguer les humains en deux catégories : les introvertis et les extravertis. Et bien oui, cela existe. Et ce qui est intéressant, c’est que de le savoir permet une meilleure relation à notre entourage et une meilleure compréhension des gens que vous fréquentez et côtoyez au quotidien, tant au niveau professionnel qu’au niveau privé.

UntitledX

NOBLESSE DE CARACTERE VS PERSONNALITE ?

DSC_0140 (1)

UntitledXX

Saviez vous que nous sommes passé d’une culture de caractère à l’ère du culte de la personnalité à partir du début du 20ème siècle ?

Mais, à ce propos, quelle est la différence ? Avoir du caractère ou avoir de la personnalité, n’est-ce pas la même chose ?

En fait, il y a nuance : ce serait comme le fait de passer du caractère noble de l’humain au caractère commercial de l’humain.

La valorisation de « qui nous sommes » ne passe plus par les qualités intérieures mais par le charme extérieur, visible. Tout doit être pouvoir être vu par l’autre, comme une sorte de pouvoir de fascination que l’on se doit d’avoir sur son prochain. Bref, savoir se vendre. Frissonnant de voir nos compétences, nos capacités, notre cœur relégué à l’exploit commercial de savoir se vendre au plus grand nombre …

Lorsqu’on parle de noblesse de caractère, on entend par là des qualités si évidentes et que chacun d’entre nous est ou serait capable d’améliorer :

  • La citoyenneté
  • Le devoir
  • Le travail
  • Les actions d’éclat
  • L’honneur
  • La réputation
  • Le sens moral
  • Les manières
  • L’intégrité

etc …

Engageant selon moi le socle du respect de soi même et de la confiance en soi.

 

Ce qui est demandé si on veut avoir de la Personnalité : savoir être

  • Magnétique
  • Fascinant
  • Époustouflant
  • Attirant
  • Rayonnant
  • Dominant
  • Convaincant
  • Énergique
  • brillant

La culture de la personnalité entraîne un jeu de séduction et présente ce dernier comme un enjeu important.

Voyez comment cela se passe lors des entretiens d’embauche, devant son banquier, lors d’une négociation … Il s’agit alors d’abord d’avoir une bonne image avant d’avoir une bonne réputation, les deux se confondant parfois. (La réputation vient de nos qualités internes telle que l’honneur, le respect de sa parole, la bonté … La bonne image c’est ce qu’on laisse montrer, comment nous savons « briller » sous couvert de sincérité ou non, il s’agit encore de charmer et de séduire)

UntitledX

D’ailleurs, vous-même, demandez-vous quelle importance vous accordez à la confiance en soi ?

Comment vous représentez-vous lorsque vous pensez avoir confiance en vous-même ?

Serait-ce les signes extérieurs de ces personnes qui semblent si à l’aise en public ou en groupe ?

 Par ailleurs avez-vous identifié de quel bord vous êtes ? Plutôt introverti ou plutôt extraverti ? Dans les deux cas de figures, vous pouvez être parfaitement à l’aise dans votre peau. Cela se fait de manière différente tout simplement. L’essentiel est de se connaitre, savoir comment sont dirigés nos schémas internes et ne pas se retrouver en dysfonctionnement à cause d’un décalage, entre ce qui nous est demandé par une société qui fait de l’extraverti la norme à suivre, et ce que nous pouvons réellement donner ou exprimer. Si vous êtes plutôt extraverti, vous êtes à l’aise comme dans un poisson dans l’eau dans les grandes assemblées. Si vous êtes du genre introverti, vous serez obligés de faire des efforts en société et serez plus confiant en petit groupe.

La définition simplifiée :

L’extraverti a besoin de monde autour de lui pour vivre heureux. Il recharge ses batteries, reprend de l’énergie au contact des autres. Il a besoin de stimuli extérieurs. Seul, il déprime.

L’introverti aime le monde mais il a besoin d’être seul et tranquille pour recharger ses batteries. Il a un univers intérieur qui le nourrit. Seul, il est heureux.

Donc voilà, cette note courte et mes quelques réflexions inspirées par le livre de Susan Cain, « LA FORCE DES DISCRET, le pouvoir des introvertis dans un monde trop bavard » – éditions J’ai lu

Si vous avez lu cet ouvrage, et si le cœur vous en dit, laissez un mot en commentaire pour enrichir cette réflexion, et dire comment vous vivez vous-même votre relation au monde : de l’intérieur ou de l’extérieur ?

UntitledX

Read article

1045

« Je n’ai pas de religion et ça me plait » ou comment cocréer une vie qui a du sens –...

BOOST LIVRES, S'INSPIRER

décembre 3, 2015

Comment cocréer une vie qui a du sens : « Je n’ai pas de religion et ça me plait » de Lilou Macé

Préface de Frédéric Lenoir

Lilou-Mace

Untitled

Toujours un brin gentiment provocateur dans le titre pour éveiller l’attention ou faire réagir … et quel plaisir de lire ce bouquin

Voici un ouvrage que nous livre Lilou Macé, plein de joie, d’honnêteté envers elle-même. Lire du Lilou Macé, c’est aussi apprendre à s’autoriser à ne pas être parfait, comprendre que les échecs sont là pour nous booster dans la bonne direction et non nous mettre la tête sous l’eau pour nous moyer dans le désespoir.

A travers une sorte de journal intime et ses voyages (Québec, Japon …), l’auteur nous transmet ses réflexions sur la façon dont aujourd’hui nous pouvons  vivre le sacré, le spirituel.

Encadrée par les rituels d‘une religion ou libre d’expression dans le cœur de chacun, la spiritualité peut prendre une place intime et importante dans le sens de notre vie. Et un des moteurs importants dans la vie de l’écrivaine, conférencière et vidéo blogueuse : la COCREATION. Créer ensemble et avec l’univers.

DSC_0097

On pourrait considérer ce qu’a écrit Lilou Macé comme un manuel de vie, il diffère des témoignages de vécus divers publiés comme des leçons de vie. Il y a une vraie fraîcheur, une vraie spontanéité. Elle croque la vie à pleine dent, vit à 100 %, elle est d’une énergie enfantine vitalisante … J’aime l’appel de son enfant intérieur.

Je vous recommande sa lecture, savourer au calme les périples de Lilou, confortablement installé, elle touche ce qu’il y a de positif en nous … Cocréons ensemble.

Untitled

Extrait du livre :

« J’ai le sentiment qu’il est de plus en plus essentiel de raisonner par nous-mêmes. Il ne s’agit pas de ne pas croire en quelque chose de plus grand, mais plutôt de trouver sa place en tant que cocréateur, en tant que participant direct. Et de ne pas attendre les réponses de l’extérieur mais de les trouver en nous. Sinon, on n’avance pas. »

« J’adore rencontrer et interviewer des gens qui m’inspirent et me parlent de leur vision et de leurs rêves, inconditionnellement. Par là j’entends qu’ils sont dévoués à faire de leur vision une réalité. Ils ont l’élégance et la confiance de laisse les choses se mettre en place. »

Untitled

 

Read article

1121

Pourquoi regarder le film HUMAN de Yann Arthus-Bertrand donne « la patate »

BOOST FILMS, S'INSPIRER

octobre 17, 2015

images

Quel est le sens à notre condition humaine ?

Quel est le sens de naître « être humain » ?

Comment être humain pour un monde à remplir de sens ?

Untitled5

Il n’est jamais trop tard pour parler de choses biens et essentielles.

Je n’ai pas navigué sur la sortie du film « Human », j’ai eu besoin de le voir au moins trois frois avant de vous en parler.

Sans doute l’avez-vous déjà vu ?

Alors, je ne peux que vous engager à le regarder une autre fois, plusieurs fois.

Ce film documentaire a la particularité d’être simple, beau, sobre et presque minimaliste. Les portraits d’hommes et de femmes de tous continents sont  touchants, poignants. Quelques soient nos origines, les émotions que nous traversons dans nos quotidiens sont universels.

Points forts de ce documentaire :

  • Les témoignages qui dans leur simplicité résonnent dans notre conscience humaine universelle. C’est notre intelligence du cœur qui est sollicitée dans l’immédiat.
  • Les prises de vue photographiques sublimes de Yann Arthus-Bertrand
  • La musique d’Armand Amar

human-e1442232316857

L’histoire du film

 Suite à couper le souffle de « Home », qui montrait la terre vue du ciel, « Human » est fondée sur les valeurs des Nations Unies, et plus particulièrement sur les Objectifs du Millénaire pour le développement. Tourné sur trois ans, le film soutenu par la Fondation Bettencourt Schueller et de la Fondation GoodPlanet dure trois heures.
Il raconte les histoires collectives de 2 000 hommes et femmes dans 60 pays. A travers ces différents portraits, il présente leurs perspectives sur la façon dont nous, les 7 milliards d’être humains, pouvons bien vivre ensemble. Les images aériennes magnifiques et poétiques invitent également à la remise en question et à la critique de la vie de notre espèce sur la terre et notre avenir commun.
Untitled5

J’écris cet article tout en écoutant les œuvres musicales d’ Armand Amar qui doit a une composition profonde, douce et mélancolique, elle-même étant une sorte d’interrogation ou d’étonnement à constater que l’humanité prenne tant de temps à observer combien la vie serait belle à vivre si elle ouvrait les yeux sur l’essentiel.

Apprendre l’essentiel : c’est aussi le message de ce documentaire.

Yann Arthus-Bertrand met en avant « l’espèce humaine », l’être humain avec ses rêves, ses illusions, ses chagrins et ses révoltes face aux défis que certains humains posent aux autres humains comme les guerres, l’ignorance et la destruction.

Yann Arthus-Bertrand y voit :

« comme un écologie plus amoureuse qui donne envie de changer », qui donne envie d’agir.

« Il s’agit d’une révolution spirituelle dans le sens éthique et moral : qu’est-ce que moi je peux faire, quel est le sens de ma vie, quel est le rôle d’un être humain ? »

Yann Arthus-Bertrand a trouvé son sens de la vie, de sa vie, celui d’être un artiste avide de partager ce qu’il voit et ce qu’il ressent et d’apporter sa pierre à rendre le monde meilleur ou éviter qu’il ne soit plus terrible ?

J’aime ce qu’il a répondu un jour aux journalistes :

« Dans le monde qui vient demain, les réfugiés seront encore plus nombreux, à cause des conflits ou parce que les changements climatiques seront encore plus forts qu’aujourd’hui. Il va falloir s’armer plus pour que les réponses apportées ne soient pas dans la dureté. Libération m’avait traité de « grande nunuche », mais je trouve que souhaiter « un monde bisounours » est plutôt une qualité. »

Ce film, loin de nous démoraliser, redonne la « patate » et foi en l’avenir. Il y a comme un « truc » qui se dégage lentement mais sûrement.
VOIR LE FILM :

 

Read article

1123

Valeur Coeur : « L’infinie puissance du coeur » de Baptist De Pape

BOOST FILMS, S'INSPIRER

septembre 13, 2015

infinie puissance du coeur

Projection Rennes le 22 juin 2015

lilou mace montage

avec Lilou Macé à La Mézière (Rennes)

C’est dans une salle bondée que j’ai vu la première fois ce magnifique film qui nous transporte d’une belle façon à l’intérieur de nous-même. La valeur Coeur, celle du courage, du combat contre la haine et la lâcheté, de la générosité, de la compassion, du pardon, de l’amour inconditionnel, imprègne totalement ce film documentaire. Savoir faire avec coeur. Les intervenants sont nombreux et de qualité, les histoires réelles et vécues du fond des tripes.

« Vous n’atteindrez jamais votre plein potentiel si vous n’ouvrez pas votre coeur »

Paolo Coehlo

A noter : Une musique superbe composée par le néerlandais Viodjay Beerepot (qui magnifie la grandeur de ce film documentaire)

blossom

La propre histoire du film …

Film indépendant, l’aventure a commencé le jour où Baptist de Pape, producteur et initiateur de ce film a décidé de suivre un projet incroyable.

Il est tout d’abord un jeune avocat doué, issu d’une grande famille d’avocats hollandaise. A 32 ans, un incident en forêt lui laisse une sensation forte et étrange. Baptist décide alors de tout faire pour répondre à son appel du cœur et à son intuition :

Ecrire un livre sur le « cœur » et toute sa dimension philosophique, scientifique, spirituelle puis en faire un film. Dès lors, il se met à étudier les grands maîtres des traditions spirituelles et part à la rencontre des enseignants actuels de ces grandes pensées traditionnelles et également scientifiques.

Baptist n’a pas eu le soutien de sa famille. Seul, sans un sou au départ de ce projet et sans connaissance de la création d’un film, il a réussi à rassembler les 3 millions d’euros nécessaires à la production de ce film. Ce film est en lui-même la preuve que l’on peut réussir avec la foi et la passion.

blossom

Film indépendant donc, les projections en salle de cinéma ont débuté en automne 2014. Lilou Macé, « youtubeuse »  de succès, auteure et conférencière a pris le relais en ambassadrice et infatigable messagère, pour faire connaitre au plus grand nombre de personnes toutes les richesses que nous avons en nous.

Une tournée de projections organisée et animée par Lilou Macé (www.lateledelilou.com) est programmée sur toute la France et à Bruxelles.

LE FILM :

La critique par Lilou Macé : elle en parle si bien …

 

blossom

Mon avis   :

C’est simple, magnifique et poignant avec des exemples concrets, de personnes qui ont traversées et grandies à travers de terribles épreuves. L’objectif de ce film est de nous faire prendre conscience, en prenant appui de ces expériences, que nous devons absolument faire confiance à notre coeur, source de la vie et de l’amour. 

Il bouscule dans le bon sens du terme, booste nos valeurs et nous en sortons grandi, car nous prenons conscience que nous avons en chacun de nous cette puissance d’agir, ce choix d’aller vers des actions qui nous portent ou qui nous démolissent. Ce film décrit cette admirable possibilité d’être soi, de vivre la vie telle est et de faire ce qu’il faut pour vivre son potentiel.

Nous apprenons aussi que la vie a une vraie valeur à l’intérieur de nous même et que c’est de cette compréhension que réside notre vraie puissance.

Il redonne foi en l’action humaine et confiance en nos propres ressources.

« Le coeur est le seul digne de confiance »

Angela Mayou (écrivain, poétesse et militante afro-américaine aux côtés de Martin Luther King, suit son ami compagnon de lutte de Nelson Mandela et cotoir Malcolm X – elle est une figure importante du mouvement américian pour les droits civiques, ses livres sont au programme scolaire américain – morte à 86 ans en 2014)

 

Si vous pensez, vous aussi, qu’on peut aider au changement du monde, de votre environnement, de votre vie par la voie du Coeur, partagez cet article, cliquez sur « like » !

Du 21 au 25 septembre, partageons cette expérience inspirante ! Je vous fais gagner, sur ma page Facebook, le DVD et le livre de « L’infinie puissance du cœur » et le livre de Lilou Macé « Je n’ai pas d’argent et ça me plait ». Cliquez et JOUEZ !

Jeu-Concours

Read article

1316

Comment être dans l’excellence : Cécile Corbel, inspiratrice et talent

S'INSPIRER

août 31, 2015

Tout est ingrédient au développement personnel, surtout les personnes inspirantes, qu’elles soient artistes, leaders ou anonymes.

Il est tous les jours possible de progresser, de tendre vers le meilleur de  nous-même en nous imprégnant de notre quotidien que l’on regardera avec des « yeux neufs ». L’excellence doit imbiber notre vie, moi je me « booste » à l’excellence en écoutant Cécile Corbel.

On peut se laisser aller par les vagues incertaines d’une volonté hésitante, cependant prendre exemple sur les meilleurs, ceux qui continuent à toujours se dépasser est une façon de trouver son cheminement.

Je prends ce jour exemple sur Cécile Corbel, inspirante créatrice de mélodies, toujours fidèle à son style et à son univers qu’elle aime partager à sa façon. Admirez son regard, ses larges prunelles claires … Limpides d’une belle gentillesse …

Oui, être une belle personne c’est tendre vers l’excellence …

 

Untitled

 

 

Concert à La Baule

11951342_968077343256107_3527605767753407186_n1

Découverte et portrait d’une Bretonne, chanteuse et grande harpiste folk : CECILE CORBEL.

PicMonkey Collage2

11060913_958204587576716_6293395657368028866_n

(photos prises sur la page Facebook de CC)

 

Le secret de sa réussite ?

Cécile Corbel révèle une image forgée à son identité authentique, élégante et naturelle.

Ses jolies mains papillonnant sur les cordes de la harpe offre un spectacle de grâce magicienne. Forte de son identité marquée par l’univers des contes celtiques, Cécile puise une force dans les mystères des légendes anciennes et revitalise leur message de sagesse de vie.

Elle a un style musical, un style tout court, comme une belle fée aux pieds nus des folklores anglais ou les belles dames de la mythologie celtique ou médiévales. Il y a ce « je ne sais quoi » envoûtant. Elle crée sans attendre la reconnaissance des modes et tendances. Ce qu’elle aime partager est plus profond, une étincelle de sa beauté, un bout de son paradis.

Cecile corbel est formidablement belle et ses deux chevaliers (guitare et violoncelle) sont ténébreux à souhait et plein de mystère.

Son  univers est le reflet de quelque chose d’impalpable et doux. Comme pour nous dire que l’existence n’aurait de but que l’existence elle-même, Cécile a fait le choix de se faire confiance ainsi quà son intuition : elle installe ainsi un style remarquable et inimitable d’intimité enchantée avec la Vie.

Note : Les amateurs de voix pure vont se pâmer, elle a une voix à se damner pour le paradis.

Sa voix particulière ouvre sur un univers onirique, romantico-baroque. La belle et douce compositrice et interpréte chante dans de nombreuses langues, dont le français, le breton ou l’anglais et a interprété des chansons en allemand, espagnol, italien, irlandais, turc et japonais.

A découvrir absolument. 6ème et dernier album : La Fiancée, sorti en oct. 2014 chez Universal.

session acoustique – Entendez-vous

Terre des Ours

session acoustique – la lettre

Read article

799

Valeur JUSTICE : 12 hommes en colère – Henry Fonda

BOOST FILMS, S'INSPIRER

mai 20, 2015

IMG_4136

Ce  film nous livre la pleine utilité du discernement.

Le discernement : savoir réfléchir et affirmer ses doutes dans un bombardement d’informations, dans un contexte où tout semblerait évident ou acquis.

Le discernement est cette faculté à savoir poser les questions dans un posture rationnelle. A partir de cette rationalité dont l’objectivité est la première vertu, il est alors possible de se poser une infinité de questions, même les plus déroutantes et les plus profondes. Le discernement évite l’engagement facile dans un système de croyances, de confort ou de frilosité intellectuelle. Il permet le non jugement. Il permet surtout la justesse et la justice.

Dans le film, 12 Hommes en colère (1958) de et avec Henry Fonda, nul ne peut être insensible à ces deux valeurs fondamentales qui anime le juré n° 8 et qui permet de sauver la vie à un innocent dont les apparences étaient contre lui du fait de sa condition sociale.

L’histoire dévoile au fur et à mesure le caractère, les failles ou les forces de chacun des jurés. Le huis clôt de ce film permet de faire tomber les masques et le vernis social dès lors qu’un seul homme remet en question les préjugés pris pour vérité.

 A voir ou revoir absolument et sans modération

Read article

1059

Qui es-tu ? éveil des consciences dans le crépuscule des idoles

S'INSPIRER, VIVRE

mars 25, 2015

friedrich-nietzsche-1

 

Quel mouvement suis-tu ? A l’intérieur de ton « être intérieur », qui es-tu ? QUI ES-TU à l’ère du changement des consciences ? Appartiens-tu à cette nouvelle génération consciente qui émerge pour faire bousculer l’ordre de cette réalité qui convient de moins en moins à notre vraie humanité  ?

L’éveil des consciences selon un philosophe visionnaire : Nietzsche et les quatre cas de conscience (tiré du Crépuscule des idoles)

« Tu marches en avant ? Es-tu le pasteur du troupeau ? Ou bien une exception ? A moins, c’est une troisième possibilité, que tu ne sois un fuyard ? »
Premier cas de conscience »

« Es-tu vrai ? Ou seulement un comédien ? Représentes-tu quelque chose, ou est ce toi qui es représenté ? Enfin tu pourrais n’être qu’une imitation de comédien … »
Deuxième cas de conscience »

« Es-tu de ceux qui assistent au spectacle, ou qui mettent la main à la pâte ? Ou bien de ceux qui détournent les yeux, se tiennent à l’écart ? »
Troisième cas de conscience »

« Veux-tu marcher avec le troupeau ? en tête ? Ou de ton côté ?… Il faut savoir ce que l’on veut, et que l’on veut quelque chose. »
Quatrième cas de conscience »

On ne peut changer ou apporter du changement à sa vie, à son environnement, à la Planète, que dans la mesure où l’on prend conscience :

– qu’il faut agir d’abord soi-même
– qu’on peut agir d’abord et surtout soi-même
– qu’on doit agir avant tout soi-même

(Friedrich Wilhelm Nietzsche est un philologue, philosophe et poète allemand né le 15 octobre 1844 à Röcken, en Prusse, et mort le 25 août 1900 à Weimar, en Allemagne)

Read article

698

indignation vs espoir : espérer et/ou créer un monde différent grâce à nos aspirations les plus hautes

BOOST VIDEOS, S'INSPIRER

mars 16, 2015

8de07792159e290ba7eadcf7095d51c3

Il y a des êtres qui s’indignent. Il y a des êtres qui s’indignent et agissent.

Si on regarde l’histoire d’Hannah (vidéo ci dessous) , qui a refusé d’accepter ce qui la dérangeait si profondément (en remerciant les adultes éclairés qui l’ont entouré), si je regarde ma fille de 11 ans qui s’indigne et refuse l’étiquette qu’on lui a posé à l’école : je suis étonnée de la force d’âme et de personnalité de ces jeunes êtres. J’admire l’ensemble de ces personnes, jeunes et moins jeunes, vivant à Rennes, en Bretagne, en France et partout ailleurs, qui refusent ce que le monde humain accepte comme une normalité, une fatalité.

Je prends l’exemple de ces deux jeunes filles : les exemples nous aident à développer notre croissance intérieure. Regarder, écouter, ressentir sont les meilleures façons de comprendre ce que penser différemment veut dire, ce que changer notre perspective de vie apporte pour nous-même et à notre environnement.

Si vous avez des exemples, autour de vous, de belles œuvres réalisées par des jeunes êtres éclairés, contactez moi (page contact) ou en « commentaire ». Je recueille toutes les informations qui nous permettront de rassembler ces témoignages et les diffuser au plus large public.

Oser déclarer au monde que l’on nous représente comme une seule réalité possible, que nous ne sommes pas forcément d’accord et qu’il y a moyen d’agir autrement pour vivre avec passion et en cohérence avec nous-même.

Pour votre croissance personnelle, pour orienter votre perspective : faites confiance à votre intuition.

Aimez inconditionnellement – donner inconditionnellement

Il y a maint moyens d’agir : soyez bénévole dans une association qui se bat agit pour une cause, un objectif qui correspond à vos valeurs, qui rejoignent vos convictions profondes.

Choyez votre famille en étant à son écoute et attentif(ve) à son bien-être intérieur, respectez vos collègues et collaborateurs en les respectant dans leurs défauts et aussi leurs qualités, occupez vous et appréciez la compagnie des animaux en les aimant et les respectant, ayez de la compassion pour la végétation et la nature qui vous entoure, pour les arbres, les fleurs et les papillons, abeilles …

Renforcez vos enfants en leur permettant d’être à l’écoute de leurs intuitions. Cela les orientera vers la voie de l’adulte qu’ils ont envie de devenir.

Eveiller l’invisible* pour réaliser l’impossible

Martin Latulippe

* l’invisible étant la puissance du cœur

Read article